Vente immobilière à Caluire-et-Cuire : l'audit énergétique fait-il partie des diagnostics obligatoires à fournir ?

Partager sur :
Vente immobilière à Caluire-et-Cuire : l'audit énergétique fait-il partie des diagnostics obligatoires à fournir ?

La réalisation d’un audit énergétique requiert un budget important d’où l’appréhension des propriétaires face à l’obligation instaurée le 1er avril 2023. Sachez cependant qu’il est possible de ne pas le faire avant une vente à condition que votre bien ne soit pas une passoire énergétique. Voici ce qu’il faut retenir. 

À quoi sert un audit énergétique ?

L’audit énergétique peut faire partie des diagnostics obligatoires lors d’une vente immobilière à Caluire-et-Cuire. Il permet de déterminer les travaux de rénovation énergétique les mieux adaptés au bien à vendre. 

Grâce au rapport d’audit présenté aux potentiels acheteurs, ces derniers peuvent :

  • Prendre connaissance des travaux d’économies d’énergie qu’ils doivent planifier plus tard.
  • Calculer le coût que cela peut générer puisque le document indique déjà les devis pour les travaux recommandés. 
  • S’informer sur les différentes subventions auxquelles ils peuvent prétendre pour financer une partie des travaux puisque l’auditeur les indique déjà dans son rapport. 

C’est un document très complet qui indique également l’état général des lieux en matière de performance énergétique. 

Qu’est-ce que l’audit a de plus que le DPE ?

Le DPE (diagnostic de performance énergétique) et l’audit sont complémentaires. Le premier a pour mission principale de mesurer la quantité d’énergie globale que consomme le bien sur une année ainsi que la quantité de gaz à effet de serre qu’il génère. Le second permet de mettre en avant les travaux de rénovation énergétique les plus pertinents visant à réduire les quantités indiquées par le DPE. 

Quand est-ce que l’audit énergétique est obligatoire ? 

L’audit est obligatoire lorsque :

  • Le bien à vendre sert d’habitation. Il s’intéresse aux maisons individuelles et aux immeubles d’habitation appartenant à un seul propriétaire. Les biens en copropriété ne sont pas concernés par l’obligation. 
  • Le logement est une passoire énergétique, c’est-à-dire classée F ou G au DPE.